Frédérique Ries







L’Europe réforme sa politique énergie-climat, le Paquet d’Hiver est arrivé

01/18/2017

À l’ordre du jour de la plénière de ce mardi matin, les nouvelles propositions de la Commission pour «une énergie propre pour tous les Européens».
2 mois après la ratification de l’accord de Paris sur le climat le paquet de mesures a été bien accueilli par les députés européens. Il vise un objectif ambitieux de réduction des émissions de CO2 d’au moins 40% d’ici à 2030.

“L’Énergie propre” pour tous les Européens”, un véritable jumbo package

Plus de 1.000 pages, avec une ligne directrice claire : réviser tous les textes existants, des directives sur les énergies renouvelables à celle sur l’efficacité énergétique des bâtiments, en passant par les règles encadrant le marché de l’électricité et la sécurité d’approvisionnement. Il est aussi question de mettre en œuvre une stratégie sur la ‘mobilité connectée et automatisée’, symbolisée par l’arrivée dans un futur proche de la voiture électrique autonome.

Attirer les investissements pour assurer la transition vers l’énergie propre

Dans un contexte marqué par la recrudescence d’utilisation du pétrole et du charbon, énergies hautement polluantes, la Commission est dans une logique de rupture, faire table rase du passé pour mieux « booster » tous les secteurs de l’énergie propre : recherche et innovation, bâtiments, industrie, transports, numérique.

Comme à son habitude, elle se montre très optimiste dans l’annonce des chiffres : « en mobilisant jusqu’à 177 milliards d’euros de fonds publics et privés par an jusqu’en 2021, ce paquet peut susciter jusqu’à 1% de hausse du PIB au cours de la prochaine décennie et créer 900.000 nouveaux emplois ».

Pour Frédérique Ries, députée libérale membre de la commission Environnement: « la Commission affiche ses ambitions avec ce nouveau paquet énergie-climat. La refonte de la directive Écoconception, sur laquelle j’ai été rapporteur en 2005, est une bonne nouvelle. Il est essentiel d’intégrer l’efficacité énergétique dès la phase de production des produits pour en finir avec les constructions énergivores »

Et de conclure : « l’Europe doit se concentrer sur ses missions essentielles. Je compte parmi celles-ci la réalisation de l’Union de l’énergie, un enjeu majeur qui, concrétisé, aurait des répercussions positives sur la facture d’électricité de nos industries et de nos concitoyens ».

Voir l’article sur facebook

Contact :
Patrice Audibert
Assistant parlementaire de Frédérique Ries
02.284.75.49

 

Facebook

Twitter

Article1

Article2



Partagez !
Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on TumblrPin on PinterestShare on Reddit