Frédérique Ries







Iran : Frédérique Ries demande la libération et le retour du Dr Djalali en Europe

02/10/2017

« Nous vous demandons d’entreprendre toutes les démarches diplomatiques appropriées pour sortir Ahmadreza Djalali de la situation inhumaine dans laquelle il se trouve (…) et rendre cet époux et père de deux enfants à sa famille ». C’est en substance ce que demande Frédérique Ries dans la lettre qu’elle adresse aujourd’hui avec plusieurs députés européens à Mme Mogherini, la Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères. Elle lui rappelle notamment sa promesse faite devant le ministre iranien des Affaires étrangère le 16 avril 2016 d’ « engager un dialogue ouvert et très franc sur le respect des droits de l’homme ».

Arrêté par les services de renseignement de Téhéran lors d’une visite en avril dernier, le suédo-iranien Ahmadreza Djalali, professeur à la VUB, est jeté en cellule de confinement à la prison d’Evin. Accusé de collusion avec des États ennemis, il est contraint par la force à signer une fausse confession et est condamné à mort le 25 décembre, sans qu’il soit entendu par un juge.

Craignant d’aggraver la situation, son épouse Vida Mehran-nia préfère d’abord rester discrète. Apprenant cette nouvelle, elle décide d’appeler à l’aide et se confie à International Campaign for Human Right in Iran le 12 janvier dernier.

On estime à 545 le nombre de personnes exécutées en 2016 par la République islamique d’Iran, 80 pour le seul mois de janvier 2017. L’Iran est le deuxième pays au monde en termes d’exécutions, après la Chine. 4500 condamnés attendraient actuellement dans les couloirs de la mort, dont 160 mineurs.

Pour Frédérique Ries, Députée européenne MR, « On observe en Iran une augmentation du nombre de condamnations hors du système judiciaire normal, y compris de double-nationaux comme le Dr. Djalali, Nazanin Zaghari-Ratcliffe, ou Kamal Foroughi. L’Europe a donné des gages de bonne volonté à l’Iran avec l’Accord sur le nucléaire de 2015 et la normalisation progressive des relations diplomatiques. Téhéran doit respecter l’esprit de ces accords ou se voir rappeler à l’ordre. »

Contact:

Allan Sam

Assistant parlementaire de Frédérique Ries

02.284.75.49

 

Facebook

Twitter

Article1

Article2



Partagez !
Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on TumblrPin on PinterestShare on Reddit