Frédérique Ries







Espèces menacées, les députés européens tirent le signal d’alarme.

11/24/2016

Le Parlement européen répond ce midi au plan d’action de la Commission pour lutter contre le trafic d’espèces sauvages. Un trafic très lucratif entre 8 et 20 milliards d’euros chaque année, qui menace la survie de nombreuses espèces (rhinocéros, éléphants, grand singes, tigres mais aussi pangolins et esturgeons). Le Parlement européen a formulé deux propositions fortes :

Interdire sur le territoire de l’UE tout achat d’ivoire et de corne de rhinocéros

Plus facile à dire qu’à faire, mais il est hors de question de fermer les yeux sur la réalité des chiffres : un éléphant tué toutes les douze minutes (le trafic, mais aussi la chasse dite « sportive »), l’ivoire de ses défenses rapporte plus en Afrique que le trafic de la drogue ! L’UE doit donner les moyens à Europol de lutter plus efficacement contre cette activité criminelle.

Renforcer les sanctions contre les trafiquants

frederique-ries-mariee-femme-politique-especes-menacees-parlement-europeen-trafic-pangolinLe trafic est en pleine expansion car les risques d’être pris sont faibles, les profits élevés et les sanctions légères. D’urgence, il faut harmoniser les sanctions en Europe contre les trafiquants et relever les peines au niveau maximal prévu dans certains pays européens: peine d’emprisonnement de 2 ans minimum, et amendes réellement dissuasives, 150.000 euros au moins, comme dans un ou deux États membres seulement à l’heure actuelle. Les 15.000 euros pratiqués dans la plupart des pays d’Europe sont une broutille pour des trafiquants qui font des profits gigantesques.

Frédérique Ries rappelle que « défendre les grands mammifères et toutes les espèces menacées est un devoir moral pour l’Europe et les Européens. Il ne faut pas perdre espoir, l’humanité a des ressources. J’en veux pour preuve les interdictions décrétées de toute forme de chasse, même hors des réserves, au Botswana et en Namibie. Et le choix fait de miser sur l’écotourisme pour préserver les écosystèmes. C’est clairement la voie à suivre ! »

 

Voir mon intervention en plénière sur youtube

 

Contact:

Patrice Audibert
Assistant parlementaire de Frédérique Ries
02.284.75.49

 

Facebook

Twitter

Article1

Article2