Frédérique Ries







Vers un “PayPal” européen?

10/13/2015

Les députés européens viennent d’adopter une législation importante sur les services de paiement, dans une volonté d’adaptation aux nouvelles technologies digitales (smartphones, tablettes, ordinateurs).

1163937_la-securite-des-paiements-priorite-des-consommateurs-web-021390447440L’objectif est clair: développer dans un nouveau cadre légal les services de paiement mobiles innovants et sécurisés sur tout le territoire de l’Union européenne.

Il est en effet important de mieux protéger les consommateurs lorsqu’ils effectuent des transactions via ces nouveaux outils de paiement.

 

 Des chiffres impressionnants

  •  Le marché européen des services de paiement pèse 130 milliards d’euros, soit plus d’1% du PIB de l’UE.
  • 60% des européens possèdent un smartphone.
  • Les paiements mobiles représentent 45 milliards d’euros en 2015, soit une augmentation de près de 90% par rapport à 2014.

 

L’innovation des paiements mobiles

Il faut différencier deux méthodes:

–          les paiements à distance effectués au moyen des connections Wifi et Internet après téléchargement d’une application (à ne pas confondre avec le “home banking”).

–          les paiements de proximité, ou les « nouveaux portefeuilles électroniques » qui s’effectuent dans les points de ventes (magasins, transports publics et parking).

En pratique, un consommateur qui souhaite acheter via son smartphone ou sa tablette pourra se servir d’une méthode de paiement prélevant directement la somme de son compte, une sorte d’alternative aux cartes de crédit.

a68106c7a48406e0d4dbf665775cf28b_large

 

Malgré une croissance spectaculaire, ces nouveaux modes de paiement innovants n’ont pas encore conquis tous les consommateurs. Certains hésitent fortement à utiliser les modes de paiement digitaux, inquiets de voir leurs données bancaires échapper à leur contrôle.

 

Les avantages de cette nouvelle directive

Les nouvelles règles mises en place visent justement à répondre à cette inquiétude en alliant exigences de sécurité et protection des consommateurs.

paiement_securiseParmi les mesures phares figure la garantie d’une authentification sécurisée des utilisateurs pour réduire les risques de fraude.

Cette nouvelle directive permet également une baisse des coûts puisque les frais intermédiaires seront dorénavant interdits grâce à la mise en place de logiciels de paiement européens agréés de type Paypal.

En cas d’utilisation frauduleuse suite à une perte, un vol ou le piratage d’un de ces outils de paiement, la garantie exigée du consommateur lésé sera de 50 euros et non plus de 150 euros.

Pour Frédérique Ries, “Cette directive apporte une réelle plus-value pour le consommateur européen qui bénéficiera prochainement de solutions de paiement (en ligne, mobile ou par carte) facilitées et à moindre coût.”

 Et de préciser: “les chiffres parlent d’eux même, le commerce mobile en Europe augmente de 42% en moyenne chaque année. Cette législation permet d’anticiper les grandes tendances et la manière dont les consommateurs achètent et achèteront leurs biens et services.”

Pour que ces règles soient définitivement adoptées, elles doivent être approuvées par les 28 États membres de l’Union européenne. Ces derniers devront alors transposer dans les deux ans ces règles dans le droit national.

 

Contact:
Patrice Audibert
Assistant parlementaire de Frédérique Ries
02.284.75.49