Frédérique Ries







Matteo Renzi, l’homme trop pressé

12/05/2016

Une bonne et une mauvaise nouvelle ce matin, de Vienne et de Rome. Les Autrichiens font le choix de l’ouverture et d’un avenir avec nous, mais les Italiens renvoient Matteo Renzi à Florence. Trop pressé sans doute, le choix leur appartient.

 

Voir sur facebook

 

Facebook

Twitter

Article1

Article2