Frédérique Ries







Ma contribution au débat sur le vote final de la Directive Tabac

02/26/2014

Explication de vote de Frédérique Ries sur la Directive Tabac et le traitement réservé à la cigarette électronique

Séance plénière du Parlement européen – 26 février 2014

Oui l’Europe a l’impératif devoir de poursuivre le combat contre les dangers du tabac, contre sa banalisation, contre sa fatale attraction pour les jeunes.

Au nom des libéraux j’ai défendu toutes les mesures allant dans le sens d’un durcissement de la loi:

  • l’interdiction des mentholées, malheureusement retardée,
  • l’extension des mesures au tabac à chicha, si attractif pour les jeunes,
  • et l’obligation d’apposer des avertissements sanitaires combinés -texte plus photo- sur 65% de la surface des paquets, ce sont mes amendements!

Mais penser agir pour la santé publique, c’est aussi encourager les personnes qui veulent sortir du piège.

La cigarette électronique est à cet égard un outil précieux. Et une étude indépendante française le rappelle ce matin encore, LA CIGARETTE ELECTRONIQUE FAIT RECULER LES VENTES DU TABAC!

Je n’accepte pas que, jusqu’au bout, dans l’opacité coupable des trilogues, la Commission et le Conseil soient restés “sourds” aux attentes des 8 millions de vapoteurs européens. 8 millions de citoyens qui utilisent au quotidien un produit 100% moins nocif que la cigarette.

Des citoyens qui n’ont pas été entendus.

L’Europe en laquelle je crois ne fonctionne pas comme cela.

Je me suis donc abstenue.