Frédérique Ries







Le Parlement européen résiste aux lobbys du tabac et sauve la cigarette-électronique.

12/11/2013

Ce midi le Parlement européen a pris ses responsabilités en adoptant une législation ambitieuse sur les produits du tabac. Un texte qui vise à détourner les fumeurs, et surtout les plus jeunes d’entre eux, de la consommation de tabac: près de 20% des jeunes européens entre 12 et 17 ans fument.

Pour Frédérique Ries, rapporteur pour le groupe des libéraux, ce vote montre que « l’Europe prend la mesure du fléau que représente le tabagisme qui tue un fumeur sur deux. Pendant notre débat seulement, 300 fumeurs sont morts en Europe! »
Elle se félicite en particulier du vote ambitieux sur les avertissements sanitaires combinés. Dorénavant les photos-choc et les textes devront couvrir 65% des deux côtés du paquet, et sur le haut. On vient de loin, à ce jour, seuls 10 Etats membres sur 28 ont mis en place une telle politique.

Deux bémols tout de même avec le rejet de l’interdiction des slims, ces cigarettes fines et élégantes qui attirent particulièrement les femmes, de tous âges.

Pour les cigarettes mentholées (environ 6% du marché), il s’agit d’un sursis, les producteurs ont 8 ans pour les faire disparaître du marché. Le principe d’interdiction des autres arômes caractérisés (vanille, fruits, chocolat…) est en revanche confirmé, le tabac doit avoir l’odeur et le goût du tabac.

Une victoire personnelle aussi pour Frédérique Ries puisque son amendement visant à assurer un accès sûr et libre à la cigarette électronique a été adopté à une très large majorité (386+/283-) Le rôle de l’Europe n’est pas de rendre la vie impossible et chère à ceux qui tentent de fumer autrement, ou plus du tout. Non donc à la voie proposée par la Commission et les Ministres, la cigarette électronique n’est pas un médicament. Rappelons-le, l’E-cig reste une alternative infiniment moins nocive que le tabac.
Et Frédérique Ries de conclure que « Les libéraux européens très isolés sur cette ligne au début ont été rejoints dans la dernière ligne droite par une majorité de députés européens, c’est une victoire au final de l’Europe des citoyens ».

Le Parlement européen a donné un signe clair en faveur d’une législation plus sévère sur le tabac ET pour des cigarettes électronique en vente libre. La brèche est ouverte pour les négociations en Trilogue avec le Conseil et la Commission, Frédérique Ries y représentera le groupe libéral.

Étiquettes :